Culture

Sur les traces de Van Gogh à Auvers-Sur-Oise, 130 ans après…

 

70 jours et 80 oeuvres.

Vincent Van Gogh a vécu 70 jours à Auvers-Sur-Oise et y a produit 80 oeuvres (au moins). C’est dans cette petite bourgade du Val d’Oise, situé à 30 minutes de Paris que Van Gogh a choisi de finir sa vie et d’y être enterré.

Se balader dans Auvers-Sur-Oise, c’est comme essayé de régler son pas sur celui du Maître hollandais, tout nous rappellent ses toiles, les ruelles, l’église par exemple…

… aux champs de blé… (coupés à cette saison) !

L’Auberge Ravoux, 3,50 francs gîte et couverts compris.

Après s’être baladés dans le village au gré des jolies ruelles et des monuments historiques, c’est tout naturellement que nous nous retrouvons devant l‘Auberge Ravoux, l’ancienne auberge dans laquelle Vincent Van Gogh avait élu domicile pour 3 francs 50 par jour, comme beaucoup d’artistes à l’époque. Ancienne auberge, elle est aujourd’hui, grâce au passionné Dominique-Charles Janssens, Président de l’Institut Van Gogh, devenue un lieu de pèlerinage pour les amateurs d’art et passionnés du peintre, c’est dans ses murs que nous pouvons découvrir la dernière chambre du peintre, conservée dans son jus, ainsi que la salle de restaurant où nous pouvons toujours prendre un repas.

(Photo de la chambre interdite, je l’ai trouvée en ligne)

Racines

Désormais, une nouvelle étape s’offre à nous : située à quelques mètres de l’auberge Ravoux, dite « La Maison de Van Gogh » se trouve le lieu exact où Van Gogh a peint sa dernière œuvre : « Racines ».

La découverte du lieu exact où Van Gogh a peint son dernier tableau, Racines, a été faite par Wouter van der Veen, directeur scientifique de l’Institut Van Gogh (Auvers-sur-Oise) durant le confinement, à la faveur d’un rangement de bureau. Van der Veen avait trouvé une carte postale datant de 1900-1910 sur laquelle figurent entre autres un coteau couvert de troncs et de racines.

La fameuse carte postale :

Wouter van der Veen (directeur scientifique Institut Van Gogh) : « Tout ce que l’on voit dans ce tableau énigmatique trouve son explication dans ce qui se trouve sur la carte postale et sur le lieu même : la forme du coteau, les racines, leur configuration, la composition du terrain et la présence d’un affleurement abrupt de roche calcaire. L’endroit est également cohérent par rapport à l’habitude qu’avait Van Gogh d’immortaliser les motifs situés dans ses environs immédiats. La lumière du soleil peinte par Van Gogh montre qu’il a appliqué ses derniers coups de pinceau vers la fin de l’après-midi, ce qui nous renseigne sur son emploi du temps durant cette journée dramatique, qui s’est terminée par le geste suicidaire qui lui a été fatal. »

Ce 28 juillet, en présence d’Emilie Gordenker, directrice générale du Musée Van Gogh et de Vincent Willem Van Gogh, arrière-petit-fils de Theo, frère de Vincent, a eu lieu l’inauguration du site :

 

Cette visite est en tout point extraordinaire : se dire qu’on se tient dans la même pièce où a dormi Van Gogh, se balader et découvrir ce qu’il a peint lors de ces 70 jours à Auvers-Sur-Oise, pouvoir se recueillir sur sa tombe couverte de lierre en provenance de la maison du Dr Gachet à côté duquel repose son frère Théo, mort 6 mois plus tard de chagrin, et désormais, être à l’endroit même, où Vincent Van Gogh a tenu pour la dernière fois ses pinceaux est tout simplement : exceptionnel et émouvant. Je pense que ce lieu va devenir pour les admirateurs de Van Gogh un lieu de culte, un véritable lieu de recueillement, un lieu qui lui a permis de nous laisser une « lettre d’adieu en couleurs« , il y a 130 ans aujourd’hui.

 

 

Plus d’infos :

https://www.maisondevangogh.fr/index.php

 

 

 

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire