Culture

En Mai, regarde ce qu’il te plait !

Et continue en Juin, parce que c’est bien !

Valeria

Valeria - Netflix

 

Pitch : Valeria, une écrivaine en crise artistique et conjugale, peut compter sur le soutien de ses trois meilleures amies, Carmen, Lola et Nerea, qui elles aussi se découvrent intérieurement et tentent de trouver l’amour à l’ère des rencontres 2.0. Ensemble, ces quatre célibataires qui ne manquent pas de piquant vont se retrouver prises dans un tourbillon d’amour, d’amitié, de jalousie, de chagrin, d’infidélité, de secrets, d’inquiétudes, de joie et de rêves.

Mon avis : En bonne fan de Sex and The City, j’ai aimé cette série, parce qu’il ne faut pas se mentir, c’est un quasi copier/coller : 4 nanas, une écrivaine, des amours bancales. J’ai trouvé Valeria frais, pas prise de tête et mignon. Je vous la conseille si vous n’avez pas trop envie de réfléchir et que vous avez envie du soleil espagnol ! En revanche, si vous avez envie d’une série féministe sur des femmes indépendantes qui n’ont pas besoin d’un homme pour réussir ou pour les rendre heureuse, passez votre chemin car une fois de plus, on tombe dans le cliché.

 

Il Processo

 

Pitch : Le meurtre d’une adolescente touche une procureure liée à la victime, un avocat qui cherche à faire avancer sa carrière et une suspecte qui clame son innocence.

Mon avis : Comme son nom l’indique, c’est à travers les audiences d’un procès pour meurtre que nous allons découvrir l’histoire via des flashbacks et les interrogatoires des différentes parties.  Si vous aimez les enquêtes à rebondissement, cette série saura vous ravir. Une des meilleures séries que j’ai pu visionner ces derniers temps. Les 8 épisodes de 50 min nous ont tenus en haleine, l’histoire est finement écrite, les acteurs jouent à merveille et les décors sont somptueux !

The Last Dance

 

Pitch : A travers des images d’archives inédites, cette série documentaire en dix épisodes suit de l’intérieur la saison 1997-1998 des Chicago Bulls en route vers leur sixième titre en huit ans, et propose un portrait sportif et intime de Michael Jordan.

Mon avis : Ce documentaire s’adresse aux fans de basket-ball mais pas que, je pense que même sans aimer le basket, on peut visionner et aimer ce qu’on est en train de regarder car The Last Dance est certes un hommage à la carrière du grand Michael Jordan et à la formidable épopée des Chicago Bulls mais c’est également, grâce à l’immense travail d’archives, un bond dans les années 90’s. Évidemment tout n’est pas rose, on apprend pas mal de choses sur le caractère tyrannique de MJ vis à vis de ses coéquipiers, des coups de sang de Scottie Pippen et des drames familiaux mais j’ai adoré revivre ces matchs, les voir ou les revoir, ça m’a mis les poils comme on dit !

Jeffrey Epstein : Filthy Rich

 

Je venais de terminer le livre de Ronan Farrow « Les Faire Taire » consacré à son enquête qui a envoyé Harvey Weinstein en prison et qui a suivi le mouvement #MeToo quand ce documentaire a été mis en ligne sur Netflix. J’avais un peu suivi cette affaire qui fait froid dans le dos. Ce document a le mérite de donner la parole à une petite poignée de victimes de J Epstein, le milliardaire à la tête d’un trafic de prostitution de mineures; est rien que pour cela ce documentaire a le mérite d’exister. Il lève un peu le voile sur le système Epstein et sur les différentes protections dont il bénéficiait, qu’elles soient politiques ou judiciaires mais malheureusement, ce documentaire suscite beaucoup de questions sans jamais y répondre, comme si une fois de plus, Epstein, même mort, avait été en capacité de censurer cette enquête. A voir si vous n’en aviez jamais entendu parler et que le sujet est susceptible de vous intéresser mais n’en attendez pas trop. Malheureusement, ce documentaire ne sera pas le documentaire qui aurait pu creuser en profondeur et faire ressortir les abus de pouvoir les plus dégueulasses des riches de ce monde.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire