Blabla

L’Anti Bilan 2018

37895baf860e7dbbb733b3fc6afb4b60_400x400

De façon générale, je n’aime pas les bilans. J’ai toujours eu un mal fou à conclure les choses, mais une fois que le travail est en cours, pas de retour en arrière possible.

Mais en cette journée froide de décembre, j’ai donné un coup d’œil dans le rétro. Et je dois dire que cette année 2018 a été riche, même très riche sur de multiples points.

1- Je ne suis pas devenue proprio mais J’ai changé de boulot. J’aimais mon job précédent, mais j’en avais fait le tour, je commençais à être très sérieusement fatiguée émotionnellement et psychologiquement. Aujourd’hui, même si je bosse beaucoup, voire beaucoup plus qu’avant, le challenge en vaut la peine, ne serait-ce que pour l’émulation/stimulation intellectuelle qu’il me procure.

2- Je n’ai pas eu d’enfant mais J’ai voyagé. Les années précédentes aussi, me direz-vous, mais cette année j’ai réalisé un rêve : je fantasmais sur le Japon depuis mon adolescence, cette année j’ai franchi le pas, j’ai acheté un billet d’avion pour Tokyo. J’ai découvert la Malaisie aussi. J’ai fait des sauts de puce à droite à gauche. Bref, j’ai bien trainé mes baskets.

3- Je ne me suis pas mariée mais J’ai vu tous les artistes que j’aime en concert/sur scène : Stereophonics, Lomepal, Orelsan, Foo Fighters, Guns N Roses, Djamil le Shlag, INCUBUS, et j’en passe… (Parfois très bien accompagnée, parfois non.)

4- J’ai pas eu le temps de voir toutes les expos et tous les films que je voulais mais je suis allée faire la fête dans une espèce de squat pour punks à chien à Bruxelles. Comme quoi tout arrive. Partir à Bruxelles pour le boulot, être embarquée à une teuf et s’éclater avec des inconnus.

Je vous laisse, je vais faire une partie de Mario Odyssey sur ma Switch édition spéciale Pokemon. A +

Lomepal feat. Roméo Elvis – 1000°C

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *