Carnet de voyage #1 : 3 jours à Kuala Lumpur #LiliEnMalaisie

656E69CC-F55A-4C88-82E8-EAB5841B9703

Mon étape à Kuala Lumpur touche à sa fin, même si j’y reviens passer une dernière nuit avant mon retour en France, je peux vous dire d’ores et déjà ce que je pense de la capitale malaise ! C’est assez simple : je kiffe grave ! Et je peux vous le dire maintenant mais avant mon départ j’étais allée lire deux ou trois blogs qui disaient que KL n’était « pas terrible », « qu’on s’y embêtait assez rapidement » et que les piétons n’étaient pas vraiment les bienvenus : « peu ou pas de trottoirs », « circulation insupportable », je suis aux regrets de vous annoncer le contraire : j’ai l’impression de n’avoir visité qu’un tiers de la ville tellement il y a faire, les trottoirs sont bien présents, oui il y a de la circulation mais il y a des feux rouges et des passages piétons, sinon il y a quasiment sur chaque grande rue des passages aériens climatisés pour éviter les voitures !

Tout juste débarquée, j’ai déjà été surprise : le passage à l’immigration et le retrait de mes bagages ont dû me prendre en tout et pour tout 15 minutes ! Ma petite astuce : au moment où vous arrivez dans le hall de l’immigration, il y a deux flèches qui indiquent « foreign immigration », une à droite et une à gauche, étrangement tout le monde se suit et va a droite, alors qu’à gauche les guichets sont VIDES. Deux minutes plus tard, mon passeport était tamponné et mes empreintes scannées !

Pour rejoindre mon hôtel qui se situe dans le quartier de Bukit Bintang, à deux pas de l’énorme centre commercial Berjaya Times Square, j’ai opté pour le Klia Express : quand on arrive dans le hall de sortie de l’aéroport, c’est à droite. Un train express qui relie l’aéroport KLIA à KL Sentral en à peine une demi-heure (AR : 90 Rm/19 euros), ensuite j’ai pris un taxi jusqu’à mon hôtel qui m’a coûté 17 Rm /3,50 euros).

Une fois installée, mon appareil photo et moi sommes partis à la découverte du quartier et je me suis retrouvée…. aux Petronas Tower au grès de mes pérégrinations, je les voyais de loin que me faisaient de l’œil alors j’ai décidé d’aller voir ces fameuses tours jumelles les plus hautes d’Asie !

A ce moment-là, j’avais déjà marché 2h et jamais je ne me suis pas faite la réflexion « oh la la dis donc KL c’est vraiment pas fait pour les piétons ! », je me suis surtout dit « je viens d’arriver, je kiffe! ».

Après avoir admiré les Petronas Tower, faut dire quand même qu’elles sont bien jolies, je me suis baladée dans le parc derrière, reposant et super chouette pour boire un rafraîchissement ! Malheureusement de tout mon séjour, je n’ai pas eu le temps d’aller les visiter de l’intérieur (le site pour acheter sa place on-line n’étant jamais fonctionnel et le seul matin où je pouvais me lever tôt pour aller faire la queue et ne pas forcément les obtenir, je ne l’ai pas fait ! 😬)

Jour 1 : Nord de la ville, Petronas Tower

Les (fameuses) Petronas Tower :

Le parc à l’intérieur du Kuala Lumpur City Center (KLCC) : très agréable pour se rafraîchir, se reposer et si besoin, connexion wifi gratuite

Bukit Bintang :

Mon premier Nasi Goreng Ayam d’arrivée 😋 :

16h de vol, 6h de décalage horaire + 10km de marche par 32 degrés = DODO !

En tout cas, une vraie astuce pour ne pas subir le décalage horaire : surtout ne pas aller faire la sieste, histoire de se reposer, ça ne ferait qu’empirer le décalage, alors on part profiter et s’immerger tout de suite !

Jour 2 : Ouest de la ville (Chinatown et le Centre Colonial)

Pour rejoindre le Centre Colonial et Chinatown, je suis repassée par Bukit Bintang pour reprendre la Jalan Pudu. Si vous faites comme moi, petite astuce : descendre la Jalan Alor depuis la Jalan Bukit Bintang et on se retrouve sur la Jalan Pudu. J’ai un peu galéré à me retrouver alors que pour le coup c’est hyper simple si j’avais eu cette astuce (ou si j’avais su lire un plan, mais ça c’est une autre histoire !)

La Menara KL Tower :

Chinatown :

Central Market : joli bâtiment art-déco qui regroupe une multitude de boutiques pour touristes. A voir pour l’ambiance et la déco intérieure.

La Masjid Jamek :

Merdeka Square : une place gigantesque où se regroupent les bâtiments coloniaux anglais.

C’est ici que se trouve la KL Gallery où vous pourrez faire votre photo avec le « I love KL » (que j’ai faite évidemment) !

Guan Di Temple : Temple chinois taoïste consacré à Guan Di (Dieu de la guerre)

Sri Mahamariamman Temple : le plus ancien temple hindou de KL. Le Gopuram (l’espèce d’énorme chapeau) est extrêmement impressionnant, on peut y voir une multitude de divinités, plus belles les unes que les autres.

On entre dans les temples hindous, jambes couvertes et pieds nus, il faut donc laisser ses chaussures au gentil monsieur et ça nous coûte 20 sen (0,04 centimes). Messieurs, les shorts passent en revanche Mesdames il vous faudra porter un pantalon ou mettre un sarong (en prêt si besoin).

Jalan Alor : le temple de la street Food ! Ici à part peut être la bouffe indienne, toutes les spécialités sont représentées !

Jour 3 : Batu Caves

Dernier jour entier à KL alors direction les Batu Caves ! Je ne vous raconte pas l’histoire de ces grottes, ce sont des temples hindous et la statue haute de 42,7 m est Murugan, dieu tutélaire des tamouls. Pour accéder à la grotte principale, on grimpe 272 marches sous le cagnard avec des singes qui font la fête autour de nous ! (Ils sont rigolos, ils sont mignons, alors on s’arrête on les filme, on les photographie mais attention tout de même les marches sont un peu glissantes et rudes !)

Pour m’y rendre, j’ai pris le monorail jusqu’à KL Sentral, puis de là un bus gratuit (tout est hyper bien indiqué au sol) nous amène à la gare de Sentul pour prendre un train jusqu’aux Batu Caves, il faut compter environ 1h de transport en tout et 2,30 Rm !

La statue et les marches à ses pieds ! 😅

Bilan de ces 3 journées à KL : le kiffe total, j’ai eu chaud, même très chaud, il a fait aux alentours de 32-35 degrés mais il ne fait vraiment humide comme j’avais pu le ressentir à Hong-Kong par exemple.

Pour les transports, si vous êtes comme moi et que vous aimez marcher, alors avalez le bitume avec toujours une bouteille d’eau sur vous sinon empruntez les transports en commun : facile d’utilisation et vraiment bon marché comme à Bangkok pour ceuxUi connaissent ! Je vous ferez un bilan global de mes dépenses en transports à la fin de mon voyage ! Et surtout n’hésitez pas à demander votre chemin, les gens sont hyper sympas et ne demandent qu’à nous aider !

Allez hop, je prends mon vol pour Georgetown, on se retrouve sur l’Ile de Penang !

Laisser un commentaire