« Burn Out » de Yann Gozlan

Affiche Burn Out

Aujourd’hui sort un film que je pourrai qualifier d’OVNI. Un film vers lequel je ne serais pas allée si on ne m’avait pas proposé de le voir en avant-première pour que je puisse vous en parler. Et cela aurait été bien dommage de ne pas le voir.

« Tête brûlée, accro aux sensations fortes, Tony ne vit que pour une seule chose : devenir pilote professionnel de moto superbike. Jusqu’au jour où il découvre que la mère de son fils est liée à la pègre manouche. Seule issue pour la sortir de cet engrenage : mettre ses talents au service des truands. Pilote de circuit le jour, go-faster la nuit, Tony est plongé dans une spirale infernale qui le mène au bord de la rupture… »

Au delà de la testostérone, de la tension et de l’adrénaline qui s’échappent de Burn Out, ce film est avant-tout pour moi, la préventeuse de profession, un magnifique exemple de la façon dont le cerveau fonctionne face à l’addiction comportementale. Je ne peux pas vous en dire plus, je vous dévoilerai une partie du film. Mais c’est assez sensationnel à observer.

Burn Out 1

Evidemment, vous pouvez également aller le voir parce que c’est un film d’action français très réussi, que l’on reste scotchés à notre siège du début à la fin, l’intrigue fonctionne vraiment très bien. Les courses de moto sont elles aussi parfaitement filmées, le travail engagé pour nous embarquer à bord des différentes motos de Tony est vraiment à souligner, j’ai parfois eu l’impression d’être accrochée au porte-bagage tant les scènes sont réalistes. Et aussi pour François Civil qui incarne Tony, un héros moderne de cité.

« Burn Out » de Yann Gozlan, en salle le 3 janvier.

Laisser un commentaire