A voir absolument : Irving Penn, au Grand Palais

Irving Penn - Grand Palais

En ce moment, Paris fourmille d’expos à voir absolument. La première à voir en toute urgence, selon moi, en tant qu’amatrice de photo et grande admiratrice du maître, c’est la retrospective Irving Penn au Grand Palais : elle est fantastique.

Le Grand Palais a réuni 235 photos du plus grand photographe du XXème siècle : Irving Penn.

72dpi-Picture of Self

Irving Penn, Picture of Self [Autoportrait], Cuzco, 1948, épreuve gélatino-argentique, 34 × 26,4 cm, © Condé Nast

Immensément connu pour ses photos de mode, ses couvertures du magazine Vogue (on en compte près de 160), ses portraits, ses nature-mortes, on y découvrira une émouvante série sur les « Petits Métiers » et une réflexion autour de l’éphémère et de le détérioration.

Irving Penn m’a toujours fascinée, j’ai toujours trouvé son travail  brillantissime. J’avais donc plutôt hâte de découvrir cette expo, et je peux vous dire que je n’ai pas été déçue. Elle est fantastique.

72dpi-After Dinner Games

Irving Penn, After-Dinner Games [Jeux pour après-dîner], New York, 1947, dye transfer, 1985, 56,5 x 46 cm, The Metropolitan Museum of Art, New York, Promised Gift of The Irving Penn Foundation
© Condé Nast

L’humanité qui se dégage de ses portraits est très émouvante et on a l’impression, pour quelques minutes, d’être en tête à tête avec les sujets, qu’ils soient célèbres ou anonymes, le traitement est toujours le même, simplicité et finesse, aucun portrait n’est lisse, on arrive toujours à en saisir quelque chose, on se sent transpercé par  le regard. J’ai découvert également sa série de nus que je ne connaissais pas vraiment, et moi qui suis généralement très mal à l’aise face à la photo de nu, j’ai trouvé que le travail d’Irving Penn était à la fois poétique et plus proche de la sculpture que d’un travail photographique à proprement parlé.

72dpi-Marlene Dietrich

Irving Penn, Marlene Dietrich, New York, 1948, épreuve gélatino-argentique, 2000, 25,4 x 20,6 cm, The Metropolitan Museum of Art, New York, Promised Gift of The Irving Penn Foundation
© The Irving Penn Foundation

72dpi-Cuzco Children

Irving Penn, Cuzco Children [Enfants de Cuzco], 1948, épreuve au platine-palladium, 1968, 49,5 x 50,5 cm, The Metropolitan Museum of Art, New York, Promised Gift of The Irving Penn Foundation
© Condé Nast

72dpi-Salvador Dali

Irving Penn, Salvador Dali, New York, 1947, épreuve gélatino-argentique, 23,8 x 19,7 cm, The Metropolitan Museum of Art, New York, Promised Gift of The Irving Penn Foundation
© The Irving Penn Foundation

Pour moi, Irving Penn est de loin, le photographe du beau et ses photographies sont le reflet de l’âme plus que du physique.

Irving Penn, du 21 septembre au 29 janvier au Grand Palais

www.grandpalais.Fr

 

Laisser un commentaire