cinema

Mes sorties de la semaine (qui n’est pas encore finie) ont eu totalement par hasard la même thématique : la beauté et le deuil. Complet hasard, mais intéressant de voir la façon dont le sujet est traité de part et d’autre de l’Atlantique.

Personal Shopper, d’Olivier Assayas

affiche-personal-shopper

Une putain de grosse claque.

Ce film est beau, profond, et Kristen Stewart est PARFAITE. J’aime cette actrice, je trouve qu’elle dégage ce mystère qui caractérise les vraies actrices pas les mannequins ou les chanteuses qui font un caprice et qui veulent apparaitre à l’écran (coup de gueule, pardon), cette nana est une des dernières grandes actrices. Elle crève l’écran, elle est de quasi tous les plans, elle est fabuleuse en « celle qui attend », « celle qui tente de vivre en attendant un signe », « celle qui vit à travers l’autre », un fantôme.

kristen-stewart-personal-shopper

J’ai également beaucoup aimé ce film parce qu’à l’heure où l’on vit à 100 à l’heure, parvenir à se mettre entre parenthèse jusqu’à se sacrifier est tellement rare et difficile qu’il en devient un geste sublime et salvateur. Mais chut, je ne vous en dis pas plus.

Quant à la mise en scène de O. Assayas, elle est également sublime, glaçante, mystérieuse. Paris est tellement belle mise en scène sans chichi, telle qu’elle est.

Beauté Cachée, de David Frankel

affiche-beaute-cachee

Je ne connaissais pas vraiment le synopsis. Je suis allée voir ce film les yeux fermés et uniquement parce qu’au casting figurait Edward Norton et que c’est de loin et depuis des milliers d’années (n’essayez même pas de calculer mon grand âge, bande de coquins !) mon acteur préféré, mais force est de constater qu’il se fait tellement rare au ciné que je dois revoir et revoir ses anciens films pour calmer mon manque de lui. Bref. Donc Beauté Cachée.

Un joli film doux et parfois un peu dur, un « feel good movie » que, personnellement, je n’aurais pas sorti en période de Noël, mais qui a eu son effet : amener des larmes, faire sourire, dispenser un peu d’espoir (à l’américaine, évidemment) et me ramener Ed sur grand écran. C’est tout ce que je lui demandais.

Edward Norton - Beauté Cachée
❤️ ED ❤️