Le SmoothSkin Gold m’a fait dire bye-bye les poils !

SmoothSkin Gold

Un sujet qui nous concerne toutes et tous aujourd’hui, les amis : les poils ! Ou plutôt comment en venir à bout. Mais attention, je ne suis pas en train de vous dire qu’il est essentiel pour une femme d’être parfaitement épilée ou je ne sais quelle injonction sociétale contre lesquelles je me bats quotidiennement, non, juste que pour les femmes et les hommes qui n’aiment pas leur peau velue, j’ai peut-être une solution pour vous. Et cette solution s’appelle le SmoothSkin Gold !

SmoothSkin Gold 3

Mais qu’est-ce donc ? Le SmoothSkin Gold est un épilateur à lumière pulsée intense (Epilation IPL) qui permet de se débarrasser des poils disgracieux en quelques instants directement à la maison et cela grâce à un traitement rapide, facile et indolore.

Je m’explique. Les poils et moi, c’est une grande histoire de haine. Je suis brune, assez blanche de peau, le parfait combo pour que les poils se voient et me complexent assez pour que je multiplie les expérimentations pour en venir à bout (rasoir, épilateur qui fait mal, épilateur qui fait moins mal, cire en institut, cire à la maison qui brûle et qui m’envoie aux urgences une fois, pince à épiler, …), mais finalement, il n’y a pas grand chose qui a fonctionné. Et puis, il y a eu le boum du laser, certes, mais cela à un coût et l’arrivée sur le marché des épilateurs à lumière pulsée. Il y a quelques temps, j’ai failli à plusieurs reprises me laisser tenter par un appareil d’une autre marque mais les critiques ou divers tests que j’avais pu lire ne m’avaient pas convaincue. Et j’ai testé le SmoothSkin Gold.

Comment fonctionne la lumière pulsée :

  1. L’énergie lumineuse est transférée vers la surface de la peau et est absorbée par la mélanine présente dans la tige du poil.
  2. L’énergie lumineuse est convertie en énergie calorifique (en-dessous de la surface de la peau) qui désactive le follicule pileux, empêchant ainsi la croissance du poil.
  3. Les poils traités tombent naturellement pendant une période allant de quelques jours à une ou deux semaines.

Caractéristiques de l’appareil :

Une des plus importantes et essentielles selon moi : Le « Detect and Set » . Grâce à cette fonction, on n’a plus à se soucier du choix des réglages puisque l’appareil détecte la couleur de peau automatiquement pour nous et adapte le flash. C’est très simple et on peut voir les réglages relatifs à notre couleur de peau indiqués au moyen des barres lumineuses situées de chaque côté de l’appareil. Et plus une peau est claire, plus la barre sera lumineuse et plus le traitement a de chance de fonctionner.

Mode « ON », lumière bleue : 

SmoothSkin Gold 4

Détection de la peau et adaptation du flash : 

SmoothSkin Gold - Indicateur Ok

Peau trop sombre ou appareil qui n’est pas en contact avec la peau, l’appareil ne fonctionnera pas : 

SmoothSkin Gold - Indicateur OFF

Il est rapide : l’intervalle entre les flashs est inférieur à 1 seconde, ce qui signifie que l’on traite la zone choisie hyper vite.

En plus du mode « Glisse » , il y a évidemment le mode « tampon » , pour les petites zones telles que la moustache, les aisselles et le maillot.

Pour les plus sensibles, il a été prévu pour vous un mode « Doux » qui atténue le flash, il suffit de presser le petit bouton avec la plume.

SmoothSkin Gold 1

Dernière chose et pas des moindres, sa longévité : l’appareil est prévu pour 120 000 flashs soit le programme de 12 semaines et le traitement une fois par mois pendant 6 ans.

Mon avis :

SmoothSkin Gold 2

Je dirais que la bataille contre les poils que je suis en train de mener à l’aide de cette machine est en bonne voie d’être gagnée. Je ne vais pas vous faire l’affront de vous montrer mes aisselles ou mes jambes de trop près, il va donc falloir me croire sur paroles ! 😉

Je suis brune et assez claire de peau, je préfère le répéter, car, le traitement est plus aisé sur ce type de peau, et je ne voudrai pas vous induire en erreur.

Pour utiliser un épilateur à lumière pulsée, il faut faire le deuil d’un truc important : il faut ré-introduire le rasoir. Oui, je sais. Quand on a réussi à s’en débarrasser, il est difficile et peut-être assez effrayant de l’utiliser de nouveau et surtout de l’utiliser sur des zones « voyantes » comme la moustache ! Imagine, la lumière pulsée ne fonctionne pas et je me retrouve à avoir une limace au dessus de la lèvre supérieure ? Je plaisante, je plaisante, mais j’ai eu un long moment de réflexion avant d’aller acheter de nouveau des rasoirs. Une fois que ce cap est passé, c’est bon, on peut y aller ! Se raser (et pas épiler) avant chaque session permet à la lumière pulsée d’agir directement sur le bulbe du poil.

 J’ai décidé de traiter : la moustache, les aisselles, le maillot (juste une bande) et les demi-jambes.

Pour traiter l’ensemble de ces zones, je dois en avoir en tout est pour tout pour 1/2 heure chaque semaine, autant dire pas grand chose par rapport à une épilation classique. Pour les grandes zones, comme les demi-jambes,  l’utilisation du mode « glisse », on a juste à décaler de quelques centimètres l’appareil entre chaque flash et parcourir la zone, est hyper pratique et réduit considérablement le temps de la séance de traitement.

Un des grand point positif du SmoothSkin Gold, c’est sa fonction « Detect and Set », pas besoin de tester sa peau et de régler l’appareil en fonction de sa couleur, et donc de craindre une mauvaise manipulation et donc une brûlure, son capteur la détecte et adapte la puissance du flash en conséquence (plus la peau est claire, plus le flash sera puissant et plus le traitement fonctionnera).

Après les 12 semaines de traitement conseillés, mes aisselles sont presque parfaitement lisses, il reste encore quelques petits poils au centre qui seront éliminés avec le traitement mensuel. Mes demi-jambes sont en bonne voie : un des seuls endroits où quelques poils poussent encore se situe autour d’une grosse et moche cicatrice qui me traverse le tibia. Je ne passe pas l’épilateur sur ma cicatrice, évidemment,  alors en voir pousser uniquement à cet endroit me renforce dans l’idée que le traitement fonctionne vraiment bien ! (En gros, c’est comme si j’avais gardé un petit étalon pour vérifier la repousse). La moustache a dit adieu à ses poils, en revanche, le maillot aura encore besoin de quelques séances.

A la question, « est-ce que ça fait mal ? » : je réponds « NON », à peine un léger picotement au moment du flash, mais vraiment à peine…

Le prix : il faut compter environ débourser 400€ pour s’équiper d’un SmoothSkin Gold. Je sais, c’est un petit budget, mais il sera vite rentabilisé en terme d’argent, vu le prix que coûte une épilation en institut, en terme de temps et en terme de crise de nerfs ! 😉

Je suis vraiment convaincue par le SmoothSkin Gold, et je vous le conseille fortement si, comme moi, vous avez déclaré la guerre aux poils !

Une dernière chose, comme aujourd’hui, c’est la rentrée, que vous êtes tout beau-belle, tout bronzé-e mais que vous êtes convaincu-e et que vous avez envie de vous épiler durablement, il vous faudra attendre un peu que votre bronzage soit effacé pour que l’épilation soit efficace !

Infos Pratiques : 

www.smoothskin.com/fr/

En vente sur Amazon et chez Boulanger.

Deco Chambre

Laisser un commentaire