cinema
Ciné Culture

[Ciné] Mes sorties ciné de l’été, du bien et du moins bien…

Je vais au cinéma très souvent, j’ai parfois l’impression de consommer à outrance le 7ème art avec plaisir souvent mais il peut arriver que j’aille voir un film parce que tout le monde a dit que c’est « the » film à voir, parce que si tu l’as pas vu, t’es trop une nulle sans culture, alors j’y vais sans conviction, bref, je bouffe du ciné… Alors quand je veux écrire ici ce que j’ai pensé de tel ou tel film que je suis allée voir, j’ai un trou : je ne me souviens plus du tout de ce que j’ai vu. Et c’est toujours un moment angoissant pour moi : en vois-je trop ? suis-je atteinte d’Alzheimer ? ou tout simplement, je suis de moins en moins concentrée, surement dû au fait de la grande consommation, mais aussi, dû à la piètre qualité des films qui sortent ces jours-ci.

Cet été, je suis, finalement, allée assez peu au cinéma et c’est pas plus mal.

Affiche L Effet Aquatique

L’Effet Aquatique, de Solveig Anspach : Dernier film de Solveig Anspach, film tourné en partie chez moi à Montreuil, dans la piscine où je vais faire mes longueurs, avec des acteurs (Samir Guesmi et Philippe Rebbot) que je croise souvent au Monop’, c’est donc avec un oeil amical et tendre que je suis allée le voir. Je me suis retrouvée devant un film qui distille de la bonne humeur, un film vrai. Une jolie leçon de cinéma qui fait du bien : drôle (une fois de plus Philippe Rebbot est absolument fabuleux), humaniste, plein de sentiments, frais et vif.

Affiche Irreprochables

Irréprochable, de Sebastien Marnier : La bande-annonce était prometteuse. J’aurais dû me cantonner au 2 mn proposée, et ne pas aller voir ce film que j’ai trouvé long, sans intérêt et qui m’a profondément ennuyée. La BA promettait de la tension, du suspens, je m’attendais donc à ressentir la même chose, pas du tout. J’ai trouvé des incohérences tout au long du film, une scénario cheap, et une mise en scène au rabais. Bref, un film français qui ne restera pas dans mes annales, loin de là.  (Le seul moment qui m’a fait sortir de ma léthargie : l’apparition d’un sweat-shirt à l’effigie de Grosquik !)

Affiche L Age de Glace

L’Age de Glace : Les Lois de l’Univers, de Mark Thurmeier : C’est vierge de tout a priori que je suis allée le voir, et pour cause : je n’avais jamais vu aucun épisode de la série. J’ai passé un super moment, je me suis bien marrée. Assez bêtement, je pensais aller voir un dessin-animé pour enfants, je me suis retrouvée devant un film d’animation à plusieurs niveaux de lecture, tout le monde s’y retrouve, et pour preuve les rires de la petite fille avec qui j’étais et les rires de mon amoureux qui nous accompagnait, pas au même moment, certes, mais un bon film à partager entre petits et grands.

Affiche Insaisissables 2

Insaisissables 2, de Jon M. Chu : J’avais braiment beaucoup aimé le premier. J’ai un peu moins aimé le second, l’effet « suite » surement. Un bon film américain divertissant, qui nous en met plein la vue, servi par de bons acteurs, un film d’été pour aller se rafraichir dans une salle de ciné climatisée. Et puis, peut-on louper un film avec Mark Ruffalo ? (Ma réponse est évidemment : NON).

Affiche L Economie du Couple

L’Economie du Couple, de Joachim Lafosse : Si je devais résumer ce film ce serait : une jolie leçon d’acteur de la part de Bérénice Béjo, fatiguée, forte et fragile et de la part Cedric Kahn, fatigué lui aussi et touché dans sa virilité, les deux acteurs principaux de ce huis-clos. Le fric dans un couple, tout va bien jusqu’au moment de la séparation. Un joli film sur la fin d’un couple, sur le renversement des sentiments « comment ai-je fait pour aimer un type/une nana comme lui/elle ? », l’animosité qui se crée,… Et surtout, un questionnement sur la société actuelle : la pauvreté. Aujourd’hui, de plus en plus de couple sont obligés de vivre sous le même toit parce qu’ils n’ont pas les moyens de vivre seul. Un film à voir pour la réflexion sur la continuité du couple, le stop ou encore, restons ensemble par confort ou parce que l’on s’aime vraiment ?

Affiche Suicide Squad

Suicide Squad, de David Ayer : Depuis 1 an, on nous abreuve d’ « images exclusives », on nous rabat les oreilles avec de nouveaux « extraits exclusifs », on s’en prend plein les mirettes, le marketing autour de la sortie de ce film bat son plein, les affiches envahissent le métro. Je suis impatiente de voir le Joker interprété par Jared Leto, les photos distillées ici et là font tellement envie et puis passer après la magnifique performance de Heath Ledger ne doit pas être simple, puis bon, il faut bien l’avouer, j’adore les comics, donc moi, je crêve d’envie de le voir. C’est sans compter sur les vilains qui ont pu le voir en avant-première, la veille de la sortie officielle française et qui n’ont pas pu s’empêcher de balancer sur les réseaux sociaux que ce film était mauvais, et blablablabla…. du coup, j’ai attendu 2 semaines avant d’aller le voir.

Déjà, pourquoi la 3D ? Aucune idée, elle ne sert absolument à rien. J’ai trouvé le film beaucoup trop long, je regardais l’heure au bout d’une heure déjà… Le scénario est plus que bancale, la lumière est mise sur 2 super vilains (Harley Quinn et Deadshot, assez bien interprétés par Margot Robbie et Will Smith) et le reste de l’escadron est transparent, ce que je trouve bien dommage. Et puis, ma plus grosse déception : Le Joker apparait finalement très très peu… A l’instar d’autres adaptations de comics, Marvel pour ne pas les citer, Suicide Squad peut être divertissant si on le voit sans attente au préalable, si on fait semblant de ne pas connaitre l’histoire (tout est tellement cousu de fil blanc, il y a aucun suspens), peut-être que là, on appréciera un peu.

Et vous, vous avez vu quoi cet été au ciné ?

Vous pourriez également aimer...

2 commentaires

  1. Le dernier X Men en retard, et c’est tout! Le ciné avec un enfant c’est compliqué surtout quand on vit pas à côté de ses proches.. Alors on y va avec elle aussi parfois finalement une pause qui dure depuis 4 ans me fait revenir aux origines et apprécier les choix peu nombreux; comme toi j’y allais TRES souvent et au final y’avait plus de plaisir réel; aujourd’hui c’est une aventure quand j’y vais lol

  2. Ah oui, c’est vrai les enfants… je vais continuer à en bouffer du ciné alors ! 😉

Laisser un commentaire