Point série : American Crime Story & Vinyl

Aujourd’hui, un tout petit point série. Récemment, j’ai découvert VinylAmerican Crime Story : The People VS O.J Simpson et je dois dire que je les déguste avec plaisir , alors je partage !

 « It’s fast, it’s dirty, it smashes you over the head : it’s Rock n’Roll »

Photo Groupe Vinyl

« L’histoire de quarante ans de musique à travers les yeux de Richie Finestra, un producteur de disques qui tente dans les années 70 de faire renaître de ses cendres son label en trouvant de nouveaux sons et de nouveaux talents alors qu’il traverse sa crise de la quarantaine. Drogue, sexe, punk et disco deviennent son quotidien… »

Si tu aimes le milieu de la musique, les ambiances new yorkaises des années 70 et que tu veux y être propulsé à la faveur d’un clic ou deux sur ton ordi, fonce, et visionne au moins le pilote de 2h réalisé par Scorsese himself (la série est produite par le maître et par Mick Jagger).

Les dialogues sont brillants et assez drôles, les images et les ambiances sont époustouflantes, la reconstruction des endroits mythiques new yorkais est tout simplement à couper le souffle, et surtout n’oublions pas les acteurs, Bobby Cannavale qui incarne Richie Finestra, est parfait dans son rôle de producteur de musique mégalo à la cloison nasale défoncée à la coke, et en plus de tout ça, il porte tellement bien la chemise col pelle à tarte !

La série est aussi l’occasion de rencontrer les stars de la musique de l’époque à leur début comme Led Zeppelin, ou de découvrir Andy Warhol lors d’un shooting, la femme de Richie Finestra, interprétée par Olivia Wilde, est une ancienne muse du maître du Pop Art.

Moi qui n’ai pas connu cette période, mais qui aime cette musique et la beauté de New York des années 60 et 70, je me régale en regardant cette série.

American Crime Story : The People VS O.J Simpson

« American Crime Story », est la petite soeur éloignée de « American Horror Story », même créateur, Ryan Murphy (Nip/Tuck, AHS entre autres), cette fois pas d’horreur, quoique, il a décidé de s’attaquer aux affaires judiciaires un peu beaucoup controversées. La première saison est consacrée à l’affaire OJ Simpson, accusé d’avoir assassinés son ex-femme et le petit ami de cette dernière. Plus docu-fiction que série, ACS a tout pour elle : un cast assez impressionnant (Cuba Gooding Jr, Sarah Paulson, David Schwimmer, John Travolta (qui produit également), Courtney B.Vance, etc…), une narration et une réalisation qui rendent accro !

ACS Affiche

Au delà de l’affaire, rappelons que les faits se sont passés peu de temps après l’affaire Rodney King, un citoyen afro-americain passé à tabac par la police de Los Angeles en 1991, et que la police californienne est fortement soupçonnée de racisme envers la communauté noire. C’est tout ce versant qui est traité dans cette première saison d’ACS. Alors même si on est convaincu de la culpabilité d’OJ Simpson, les preuves sont là : ADN, enregistrements sonores, témoins oculaires, et qu’on sait pertinemment où tout cela nous mène (je ne spoile pas hein, c’est de notoriété publique), le militantisme qui ressort de cette affaire est passionnante.

Et si je vous disais qu’en plus Ross Geller (de Friends) est le père de Kim Kardashian dans cette série, vous me croyez ? 😉

Laisser un commentaire