Beauté

L’éponge Konjac, parce que je le vaux bien.

Une fois de plus, je me réveille en retard. Une fois de plus, je me dis mais Lili, au lieu de trainer tes baskets sur les sites de sneakers, va sur les sites de filles qui parlent de trucs de filles pour les filles au top de la modernité et de la tendance.

mafaldaune-2389145-jpg_2053355

Je vais donc vous parler d’une découverte qui a un peu boulversifié ma « routine » démaquillage et nettoyage de ma peau : l’éponge Konjac. Je l’ai adopté, il y a environ 3 mois. Le but premier était de faire disparaître les traces de maquillage et la cicatrice laissée par l’ablation de ma tumeur sur la joue gauche. Le but second était de retrouver mon teint de jeune fille. Le troisième but était de ne pas choper la trombine d’une dame très expérimentée (vieille) de 70 ans.

J’imagine que vous savez toutes et tous (oui, messieurs, vous aussi vous êtes concernés, la peau, c’est kif kif bourricot hein !) ce qu’est le konjac ? Oui ? Non ? Bon, je vous raconte brièvement  alors. Le Konjac est une plante principalement cultivée en Asie. On peut la manger (vous avez peut-être entendu parler du dernier régime à la mode à base de konjac ?) Là, il n’est pas question de transformer un plat à base de Konjac pour se démaquiller, mais uniquement d’acheter l’éponge issue de cette plante ! (Quel humour, Lili ! :D)

Elle se présente comme un petit morceau de roche poreuse, puis une fois passée sous l’eau chaude (compter 30 sec) elle a la même texture qu’une éponge de mer, elle devient toute douce et la même allure qu’une boule coco passée au micro-onde. Il suffit juste de se l’appliquer telle quelle en faisant des petites rotations massantes sur tout le visage. J’ai pu çà et là qu’on pouvait l’utiliser avec son produit démaquillant fétiche mais je me demande si cela ne gâche pas ses vertus.

Konjac Collage                                   AVANT                                                                        APRES

Je m’en sers tous les soirs pour me nettoyer la peau après l’avoir démaquillée avec mon eau Bioderma. Oui, j’en encore un peu de mal à laisser tomber mon coton et mon eau micellaire, mais j’y arriverai !

Qu’en est-il des raisons pour lesquelles, je me suis mise à l’éponge Konjac ?

Les traces de maquillage : salut, le petit panda au réveil. Parce que même si avant je me démaquillais systématiquement tous les soirs, parfois, il m’arrivait de faire ça à la va-vite (genre quand tu rentres un tout petit peu (beaucoup) fatiguée (alcoolisée), le coton était passé succintement, avouons-le ! Comme le passage de l’éponge Konjac est devenu un rituel agréable et relaxant, je suis devenu accro, je me démaquille en profondeur tous les soirs (même les soirs, les plus compliqués) !

Ma cicatrice. Elle a quasiment disparu. J’ai tendance à penser que c’est grâce à cette éponge qui m’a obligée à la masser quotidiennement et à ses vertus qu’elle s’efface. DONC BINGO !

Retrouver mon teint de mes 15 ans : mes 15 ans, peut-être pas, il ne faut pas exagérer. En revanche, ma peau est plus belle, plus éclatante, plus douce. J’ai une peau très fragile, très légèrement acnéique au niveau du menton, depuis que j’utilise « Guadalupe » (j’ai baptisé mon éponge), mon menton se porte plutôt très bien, mes pores se sont resserrés, l’exfoliation quotidienne permet vraiment de la rendre plus lisse. Donc plus jolie.

Donc, si je résume : l’éponge Konjac, c’est trop de la balle. Un procédé 100% naturel qui convient à toutes peaux ! Une chouette découverte pour quelques euros ! Parce qu’un des avantages supplémentaires de Guadalupe : son prix. Elle coûte environ 6 euros pour à peu près 3 mois d’utilisation (j’ai acheté la mienne chez Kiko, top). Finis donc les produits qui coutaient un rein pour une efficacité approximative.

Et pis dans Konjac, y a Jacques, c’est un joli prénom, non ? 😉

(3) Comments

  1. 😉 Un vrai teint de pêche, jeune fille <3

  2. […] Nettoyage de la peau avec une éponge konjac (j’en avais parlé ici) et un nettoyant moussant. En ce moment, j’utilise un nettoyant tout doux au lait de soja. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *