Le Cise entre ciel et mer

1

Il y a quelques jours, j’ai eu la chance de faire une petite escapade dans ma région natale, la Picardie, pour y découvrir la carte d’un restaurant. Gaston, mon sac à dos d’amour, et moi, sommes partis à la découverte du Domaine de Le Cise, dans la Somme, un petit paradis les pieds dans l’eau.

11

10

On pourrait qualifier la cuisine du chef d’ « authentique », cette cuisine qui fleure bon les produits régionaux avec la volonté de ne pas les dénaturer. C’est ce que j’ai ressenti en voyant et en dégustant les plats du Chef de Le Cise : René Centonze (à prononcer à l’italienne). Et c’est, effectivement, ce que m’a répondu le chef quand je lui ai posé la fameuse question : « en un mot, comment décrieriez-vous votre cuisine ? » : « une cuisine simple avec comme objectif principal de ne pas dénaturer le produit, une cuisine colorée héritée de mes voyages à travers le monde et une cuisine fraîche ». Bingo. Il a parfaitement réussi à traduire ses volontés dans ses assiettes et à le faire ressentir aux clients.

Les produits sont pratiquement tous régionaux, voire locavores. Les poissons et les fruits de mer sont achetés à Dieppe (à 20 min de route), la dizaine de fromage proposée sort tout droit de l’atelier d’un producteur local (la Chèvrerie de Canaples), les algues sont ramassées à quelques mètres de là… même si le locavore est à la mode ces derniers temps, et que pour être honnête, je ne crois que la moitié des chefs qui disent faire partie de cette boucle, René, lui, je le crois. Je le crois parce qu’il a cette sincérité qui le trahit lorsqu’il parle des produits : il connait les producteurs, il est capable de nous décrire les lieux de production et il passe lui même ses commandes directement. L’entendre parler des produits fut un des moments les plus passionnants de mon voyage en Baie de Somme. 

J’ai pu découvrir la soude, une algue, qui ressemble de loin à de la salicorne, qui se marie si bien avec un poisson qu’avec un jus de viande. Fabuleuse. Dans le même esprit, le Chef Centonze m’a fait goûter à l’aster marin, séché à 180° au four, cela devient un fabuleux condiment, qu’il me tarde d’utiliser dans ma cuisine. 

8Aster marin 

9

Soude

La carte est variée, on y retrouve l’empreinte de globe-trotter du chef avec comme best-seller un Cabillaud rôti à la banane caramélisée, jus de coriandre et raisin, une terrine de chèvre frais à la mélisse citronnelle ou bien encore un carpaccio de thon rouge et raviole de daikon arrosée de vinaigrette à l’orange.

Voici le Menu de l’été : »Parfum de saison » :

Mise en bouche

Pastilla de pied de cochon aux morilles et foie gras

2

Médaillons de lotte au cidre, coques et herbes de la Baie de Somme

3

Fromage (Brie au lin, Maroilles de Boulogne, Boulette d’Avesnes, et Chaource)

13

Tiramisu fraise et rhubarbe

6

La magnifique vue depuis la terrasse où j’ai déjeuné…

1

5

Si vous êtes dans le coin ou si vous voulez vous évader et vous retrouver au Paradis, je vous conseille sans détour, de venir goûter à la cuisine plein de raffinement et de sincérité du Domaine de Le Cise. En plus d’avoir les papilles en émoi, vos yeux ne seront pas en reste avec la formidable vue que nous offre le restaurant sur une mer bleu lagon qui pourrait faire pâlir certains panoramas que j’ai admiré dans les Caraïbes.

      7     12

Infos Pratiques :

Hôtel – Restaurant Le Cise
Route de la plage
Bois de Cise – 80460 Ault
Tél : 03 22 26 46 46
Fax : 03 22 60 73 78

Plus d’infos : http://www.lecise.fr/

4 Commentaires

  1. Il s’agit d’aster maritime, dite « oreille de cochon et non stère maritime

    1. Lili dit : Répondre

      Merci beaucoup pour la correction ! (Je suis confuse !)

  2. Vous oubliez de préciser que les Daft Punk fréquentent cette bonne table idéalement située en lisière d’une des plus belles baies du monde.

  3. je suis rené Centonze, les daft punk juste une nuit, comme victor hugo en1837 pour une pause pipi,on veut des légendes, merci beaucoup pour votre article, a plus.

Laisser un commentaire