Ciné Culture

[Ciné] « Amy ». Sincère et bouleversant

Amy.

Amy_Movie_Poster

Je connaissais l’artiste, j’avais aimé ces deux albums (Franck et Back to Black), mais je ne m’intéressais pas à sa vie intime. Je savais qu’elle avait de sérieux problèmes d’addictions et voilà tout. Elle meurt à 27 ans, elle fait partie des virtuoses qui ne sont malheureusement pas allés plus loin dans l’aventure, tant pis, c’est ainsi. C’est avec cette idée que je suis entrée voir ce film. J’en suis sortie chamboulée, en colère et émue. Ce film est bouleversant.

Mais ce que j’ai vu dans le documentaire de Asif Kapadia, connu pour un précédent documentaire sur Ayrton Senna, c’est l’amour. Amy Winehouse était une amoureuse, elle aime son père d’un amour aveugle, son mari d’un amour inconditionnel… A travers un boulot d’archives assez incroyable, des témoignages de ses meilleur-e-s ami-e-s, de son ex-mari, que l’on a accusé à tort ou à raison d’être le point de départ des malheurs de la star, on se rend compte que cette nana a été engloutie par un star-system dévastateur et un entourage âpre aux énormes gains. On comprend pourquoi le père refusait la sortie de ce documentaire.

Ce documentaire n’est pas fait uniquement pour les fans, mais pour tous : ceux qui veulent découvrir ou redécouvir cette personne écorchée vive tellement talentueuse à travers ce portrait d’une sincérité éblouissante, et ceux qui veulent comprendre le sens de toutes ses chansons, car Amy Winehouse était-elle aussi d’une sincérité et d’une transparence éblouissante.

maxresdefault

Amy Winehouse – Love is a losing game

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire