Food

– Arcane ou l’art de transformer la canne à sucre en nectar –

Je vous ai dit, dans un post précédent, que la rentrée avait été synonyme de coups de cœur en tout genre. Je vous ai parlé de pâtisserie, de vins, eh bien, aujourd’hui, je vais vous faire part de mon coup de cœur pour Arcane.

noname

Arcane, c’est quoi ? C’est une marque de rhum qui nous vient tout droit de l’Ile Maurice. Je connaissais et aimais, pour y être allée à de multiples reprises, les rhums antillais, mais j’étais loin de penser que l’Ile Maurice en produisait également. Et quel rhum !

Arcane est aussi et surtout l’association de quatre potes passionnés, j’en ai rencontré deux, et oui, c’est bien vrai, ils aiment ce qu’ils font. Et je trouve que rien que ça, c’est un fabuleux gage de qualité.

Une des particularités d’Arcane est la volonté de fabriquer un rhum « frais » : il est extrait directement à partir de la canne à sucre et non de la mélasse.

Arcane - Extraroma

Cane Crush - Cocktail

(Ce cocktail à base de confit de thym était… juste une merveille)

Arcane, c’est 3 rhums différents :

Le Cane Crush (le tout nouveau) :

noname (1)

Rhum blanc à double distillation. La première distillation est réalisée à l’Île Maurice, sur colonne traditionnelle dite créole, immédiatement après la récolte. On y broie la canne pour obtenir une fermentation rapide du pur jus de canne. La seconde distillation a lieu à Cognac, en alambics charentais.

J’ai adoré la finesse et la douceur de ce rhum. Il se dégage de ce rhum des notes poivrées qui lui donnent un coup de pep’s très agréable en bouche.

Le ExtraRoma :

noname (2)

Rhum de 12 ans d’âge vieilli en fût selon la méthode « Solera » (le vieillissement en « Solera » est un assemblage successif d’eaux de vie d’âges différents).

La dégustation a eu lieu il y a environ un mois, mais j’ai toujours le – très bon – souvenir d’un rhum très parfumé aux notes de vanille et de caramel. Une merveille.

Le Delicatissime :

noname (3)

Rhum ambré issu d’un procédé de vieillissement relativement court d’environ 12/24 mois dans des fûts de chêne français de petits volumes faisant de lui un rhum paille, en référence à sa couleur. Ce mode de vieillissement permet au rhum de ne garder que ses arômes primaires de la canne à sucre fraîche.

Je ne peux pas vous donner mon avis puisque je ne l’ai pas goûté. Mais je compte bien me rattraper !

Un grand merci pour cette découverte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *