Culture Geekerie Musique Test

Du très bon son dans mes oreilles grâce au Parrot Zik !

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de recevoir le casque audio Parrot Zik pour le tester. Attention, je n’ai pas la prétention d’être une experte en ce qui concerne les caques audio mais je sais simplement ce que je recherche : un son agréable, un casque confortable, un câble (s’il est filaire) de bonne qualité et le must du must : un casque me permettant d’être isolée des autres sans les importuner avec mon son. Oui, quand j’ai le casque vrillé sur les oreilles, j’ai envie de rentrer dans un monde fait de Brandon Boyd, de bisounours et de sérénité !

photo 1

Déjà, parlons du design. Dessiné par Starck, ce casque est certainement le plus beau de sa gamme. Imposant sans me faire une tête démesurée, il est comme le souhaitait le designer « un prolongement du corps » ! Bingo ! Au petit défaut près que l’arceau à tendance à un peu glisser si je remue trop la tête (comprenez si je me mets à chanter comme une dératée et à bouger la tête telle une Rock Star). Oui, j’ai une petite tête… ^^ Il est également très léger, je n’ai pas l’impression d’avoir un boulet dans mon sac.
D’autre part, j’en ai marre de ces casques qui font mal aux oreilles au bout de 2min parce que les coussins sont trop fins, avec le Parrot Zik, j’ai l’impression d’écouter de la musique sur un oreiller, je vous laisse imaginer le confort…

photo 3

Le son : formidable. Je l’ai fait tester à mon pote-le-spécialiste-du-son, il est du même avis que moi. Écouter du Queens of the Stone Age, du Wu Tang ou du LCD Soundsystem, c’est le pied total ! Contrairement à d’autres casques qui ne sont faits exclusivement que pour un type de musique, j’ai l’impression que le Parrot Zik est fait pour tous les goûts musicaux, à condition que la source soit bonne. Je m’explique : si on a encodé ses MP3 en basse qualité, la où avec un casque bas de gamme on entendait pas les défauts, le Parrot Zik te les montre illico ! D’où l’intérêt d’avoir de la qualité dans son IPod !  Et si on a l’App pour le contrôler avec son smartphone, on a le réglage (égaliseur and co) fait par Lou Reed himself !

L’utilisation, maintenant. Ultra simple et intuitive. On le branche en Bluetooth ou en filaire, préférence évidemment pour le Bluetooth (ou en filaire mais à la condition que le casque soit chargé) qui permet la mise en place du CONCEPT SUPER GÉNIAL  : l' »annulation active du bruit« . Pour vous dire à quel point cette création est fabuleuse : je me suis rendue compte qu’il y avait un accordéoniste du métro derrière moi en le voyant et non parce que j’ai du à subir son talent. Son « Papayou » ou sa  » Vie en Rose » ne sont pas venus pollués son écoute ! Je bénis Parrot pour cette invention !   De plus, toutes les commandes sont tactiles sur l’écouteur droit : on monte le son, on zappe en un mouvement de doigt ! FASTOCHE quoi !

photo 2
Attention quand on n’a pas l’habitude d’utiliser un casque en BT, on n’a pas le réflexe de l’éteindre. Du coup, il se décharge, j’étais donc un peu dubitative quant à la résistance de la batterie… Jusqu’au moment où je me suis rendue compte qu’on pouvait le programmer (avec l’App) pour qu’il s’arrête au bout de quelques minutes d’inactivité.

Donc, ce casque est un bijou. Je l’utilise depuis 15 jours et je suis aux anges ! Mes trajets sont devenus de véritables moments de plaisir !

Infos Pratiques : 

Site de Parrot

Fourni : le casque (ahaha), le câble filaire, le câble USB, une pochette de transport.

Encore merci à Parrot pour ce très chouette cadeau !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *