Ciné Culture

[Ciné] « Zulu », une grosse claque

Aujourd’hui, j’ai vu « Zulu » de Jérôme Salle et je me suis prise une grosse claque.

21038412_20130910105406795.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

« Dans une Afrique du Sud encore hantée par l’apartheid, deux policiers, un noir, un blanc, pourchassent le meurtrier sauvage d’une jeune adolescente. Des Townships de Capetown aux luxueuses villas du bord de mer, cette enquête va bouleverser la vie des deux hommes et les contraindre à affronter leurs démons intérieurs. »

Pour être honnête, je n’ai pas lu le roman du même nom de Caryl Férey et je ne pensais même pas aller le voir au ciné. La bande annonce, trop violente, m’avait complètement refroidie.

Pourtant, au vue du peu de sortie, cette semaine, je me suis motivée à aller le voir. Et je ne le regrette pas. Ce film est à la fois perturbant, l’Apartheid est toujours là en toile de fond et a un rôle à part entière, et haletant car le suspens est présent du début à la fin. Rien à voir avec les daubes que Jérôme Salle avait pu réaliser auparavant (Largo Winch pour ne citer que lui). Je trouve que le film est maitrisé du début à la fin, aucune longueur, un scénario béton. Bref, une thriller efficace, ultra violent mais efficace.

Depuis le Festival de Cannes, on parle de la performance majestueuse de Forest Whitaker mais on en a l’habitude alors que  je trouve que la performance d’ Orlando Bloom est, quant à elle, exceptionnelle, en flic queutard complètement défoncé. On est loin de son image de beau gosse lisse à la crinière parfaitement lissée.

Je vous le conseille vivement si vous avez envie de voir : un thriller qui se déroule autre part qu’aux Etats-Unis, un film sans Brad Pitt qui sauve la Planète, des acteurs formidables et un réalisateur français qui n’a pas fait un film moisi.

Laisser un commentaire