Food Salé

❊ Accras de cabillaud ❊

Voici la suite de mes aventures antillaises en cuisine… Je me suis lancée pour la toute première fois dans les accras de cabillaud. (Oui, de cabillaud, car n’étant pas chez moi et ne sachant pas si j’allais trouver de la morue, j’ai préféré les confectionner avec du cabillaud). 

Je me suis inspirée d’une recette trouvée chez “Ma Cuisine Créole” que j’ai un tout petit peu adapté. 

Mine de rien, faire des accras, c’est quand même assez fastidieux! C’est quand même très bon, hein! J’ai trouvé les miens assez peu épicés, je vous conseille de mettre au moins 3 càc d’eau de piment.

(Photo prise à l’arrachée lors de la soirée d’Anniversaire, Aubépin, 2012 ^^)

1016876_10200953069601567_445460741_n

Pour 30 accras (environ) : 

  • 400g de cabillaud (ou de morue désalée)
  • 1 petit oignon
  • Ail
  • 1 Petit oignon blanc
  • Persil 
  • Sel
  • Poivre
  • 300g de farine
  • 250 ml d’eau
  • Piment
  • 1/2 citron vert
  • 1 càc de bicarbonate de soude

Première étape : 

Préparer un court-bouillon, et plonger le cabillaud lorsque ça commence à bouillir, retirer à la reprise du bouillon. Laisser égoutter et refroidir.

Emietter le poisson à la main. 

Dans un verre d’eau, laisser infuser un petit piment antillais. 

Hacher les oignons, le persil, l’ail et mélanger le tout avec le cabillaud émietté. Saler et poivrer.

Deuxième étape : 

Dans un saladier, déposer la farine et verser petit à petit l’eau en mélangeant. On doit obtenir une pâte assez épaisse. 

A la préparation obtenue, ajouter le cabillaud épicé. Bien mélanger et ajouter au moins 2 à 4 càc de l’eau pimentée (goûter et assaisonner à votre convenance).

Déposer la cuillère à café de bicarbonate et presser le jus d’un demi citron, une réaction chimique doit se produire. Bien mélanger.

Troisième étape : 

Dans une sauteuse (ou une friteuse), faire chauffer l’huile. Faire des petites boulettes et verser dans l’huile bouillante. Une fois bien doré, laisser reposer quelques instants les accras sur du papier absorbant.

A servir bien chaud avec un bon planteur et on part directement aux Antilles! 

 

(Photo prise lors d’un coucher de soleil face au Morne Larcher, Martinique, 2012)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *