Food Salé

Fougasse maroilles-noix

Pour faire honneur à ma Thièrache natale, j’ai décidé de proposer une fougasse au maroilles et aux noix pour la session de septembre de Culino-Versions

Le maroilles a connu son heure de gloire dans le film de Dany Boon qu’on ne présente plus, et a surtout la mauvaise réputation de sentir très mauvais. En effet, cuisiner du maroilles peut-être une mauvaise idée si on ne peut pas ouvrir les fenêtres mais si on peut, cuisiner le maroilles pour en faire une sauce d’accompagnement, ou bien une flamiche, c’est le jackpot. Car le maroilles c’est super bon! Un de mes souvenirs de petite fille, ce sont les “rôties”, ces petites tartines de maroilles rôties, un délice. 


(Ne vous fiez pas à la médiocrité de mes photos)

 

Pour 1 fougasse : 

  • 250g de farine
  • 1 sachet de levure de boulanger (j’ai utilisé la “briochin”)
  • 3g de sel
  • 2 càc d’huile d’olives
  • 1/4 de Maroilles (250g)
  • 2 càs de crème fraîche épaisse
  • 3 càs de noix concassées
  • 1 jaune d’oeuf

 

Première étape : 

Mélanger la farine, la levure et le sel. Ajouter l’huile d’olives. Pétrir jusqu’à obtention d’une pâte bien élastique. Former une boule et réserver sous un linge propre pendant 1h30-2h.

Deuxième étape : 

Préchauffer le four à 200°. 

A l’aide d’une fourchette, écraser le maroilles avec la crème fraîche, ajouter les noix concassées grossièrement. 

Aplatir la pâte pour essayer de faire un cercle. Répartir la farce maroilles-noix sur la moitié de la pâte de sorte à pouvoir la recouvrir pour en faire une demie-lune. Bien sceller à l’aide des doigts pour éviter que la farce ne s’échappe durant la cuisson. Dorer à l’aide du jaune d’oeuf. 

Enfourner pour 20 min.

Troisième étape : 

J’ai choisi de la proposer pour l’apéro : je l’ai donc débitée en petits morceaux et servie tiède. Bon ap’! 

   

(Ps : Ne vous fiez pas à ces photos!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *